Que faites-vous devant des troubles de la libido sous pilule oestroprogestative ?

Je suis très à l’écoute car l’impact possible de la contraception sur la sexualité est un élément important dans le choix de la méthode dans sa compliance, dans les raisons de son interruption. Leurs causes sont plurifactorielles, la sensibilité au traitement hormonal, l’état psychologique antérieur, la relation dans le couple, l’environnement sociétal et culturel (culpabilité…

Lire l'article

Conduite à tenir devant des épisodes à répétition plus de 4 fois par an

Lorsqu’une patiente consulte pour une vulvovaginite, l’anamnèse et l’examen clinique confirmeront le plus souvent un épisode de mycose. Le traitement local (éconazole par exemple) en ovules et crème sera privilégié. Les conseils seront apportés pour limiter les récidives : une toilette externe avec un savon pour toilette intime sans douche vaginale, un séchage soigneux –…

Lire l'article

Conduite à tenir devant des épisodes de mycoses vaginales à répétition plus de 4 fois par an

Si une patiente consulte pour des épisodes de candidoses à répétition, il convient de remettre en question le diagnostic. L’interrogatoire vérifie que le symptôme est véritablement un prurit, qu’il est associé à des sensations de brûlures vaginales, qu’il est fluctuant (favorisé par les règles ? les antibiotiques ?), qu’il a été calmé par des traitements…

Lire l'article

CAT devant un HPV + chez une femme de 28 ans

Le test HPV ne devrait pas avoir été réalisé en première intention chez une femme de 28 ans. En effet, ce test n’est actuellement recommandé que pour le triage des frottis cervico-utérins ASC-US (atypies cellulaires de signification indéterminée). Les récentes recommandations de la Haute Autorité de Santé prévoient l’utilisation du test HPV en dépistage primaire,…

Lire l'article

Que faites-vous devant des troubles de la libido sous pilule oestroprogestative ?

Je suis très à l’écoute car l’impact possible de la contraception sur la sexualité est un élément important dans le choix de la méthode dans sa compliance, dans les raisons de son interruption. Leurs causes sont plurifactorielles, la sensibilité au traitement hormonal, l’état psychologique antérieur, la relation dans le couple, l’environnement sociétal et culturel (culpabilité…

Lire l'article

Conduite à tenir devant des épisodes à répétition plus de 4 fois par an

Lorsqu’une patiente consulte pour une vulvovaginite, l’anamnèse et l’examen clinique confirmeront le plus souvent un épisode de mycose. Le traitement local (éconazole par exemple) en ovules et crème sera privilégié. Les conseils seront apportés pour limiter les récidives : une toilette externe avec un savon pour toilette intime sans douche vaginale, un séchage soigneux –…

Lire l'article

Conduite à tenir devant des épisodes de mycoses vaginales à répétition plus de 4 fois par an

Si une patiente consulte pour des épisodes de candidoses à répétition, il convient de remettre en question le diagnostic. L’interrogatoire vérifie que le symptôme est véritablement un prurit, qu’il est associé à des sensations de brûlures vaginales, qu’il est fluctuant (favorisé par les règles ? les antibiotiques ?), qu’il a été calmé par des traitements…

Lire l'article

CAT devant un HPV + chez une femme de 28 ans

Le test HPV ne devrait pas avoir été réalisé en première intention chez une femme de 28 ans. En effet, ce test n’est actuellement recommandé que pour le triage des frottis cervico-utérins ASC-US (atypies cellulaires de signification indéterminée). Les récentes recommandations de la Haute Autorité de Santé prévoient l’utilisation du test HPV en dépistage primaire,…

Lire l'article