Conduite à tenir devant une femme qui débute une grossesse avec une TSH à 3,8 mUI alors que la limite maximum du laboratoire est de 4,5.

Le dépistage systématique des dysthyroïdies n’est pour le moment pas recommandé en cours de grossesse.   Un dépistage ciblé des dysthyroïdies est en revanche recommandé chez les femmes à risque : – Antécédents familiaux de dysthyroïdie – Age>30 ans – Diabète de type 1 ou autre pathologie auto immune – Infertilité – Antécédents de FCS…

Lire l'article

Conduite à tenir devant une femme qui débute une grossesse avec une TSH à 3,8 mUI alors que la limite maximum du laboratoire est de 4,5.

Ceci présuppose qu’un dosage de TSH a été fait en début de grossesse. En réalité, au moindre doute le bilan thyroïdien doit être fait avant la grossesse, qui doit débuter avec une TSH inférieure à 2,5 mUI/I. Malheureusement même dans les hypothyroïdies connues ceci n’est souvent pas fait. Le dosage préconceptionnel est recommandé en cas…

Lire l'article

Quel discours avez-vous sur le sport pendant la grossesse ?

L’état de grossesse chez la femme n’est pas une pathologie, la poursuite d’une activité physique est donc possible. Les conditions de pratique sont à adapter aux modifications corporelles et systémiques de la femme. Selon de nombreuses études, l’activité physique aurait un effet bénéfique sur le bien être maternel et pourrait contribuer à diminuer certaines pathologies…

Lire l'article

Prise en charge de l’incontinence urinaire d’effort chez la patiente ménopausée

l‘incontinence urinaire est considérée chez les femmes comme un problème majeur de santé publique.  3 millions de femmes environ seraient concernées par l’incontinence urinaire et une grande partie d’entre elles n’ose pas consulter ou même en parler.    L’incontinence urinaire d’effort fait partie des formes cliniques les plus fréquentes. Elle se caractérise par une fuite…

Lire l'article

Conduite à tenir chez une femme ayant des leucorrhées abondantes et malodorantes

Les leucorrhées correspondent aux écoulements vaginaux normaux (leucorrhées physiologiques vaginales + desquamation vaginale + glaires cervicales + excrétion des glandes annexes de Skène et Bartholin) et anormaux (en rapport avec une infection génitale, basse ou haute). Les agents pathogènes le plus fréquemment rencontrés dans les infections génitales basses (c’est-à-dire limitées à la vulve, au vagin…

Lire l'article

Conduite à tenir devant une femme qui débute une grossesse avec une TSH à 3,8 mUI alors que la limite maximum du laboratoire est de 4,5.

Le dépistage systématique des dysthyroïdies n’est pour le moment pas recommandé en cours de grossesse.   Un dépistage ciblé des dysthyroïdies est en revanche recommandé chez les femmes à risque : – Antécédents familiaux de dysthyroïdie – Age>30 ans – Diabète de type 1 ou autre pathologie auto immune – Infertilité – Antécédents de FCS…

Lire l'article

Conduite à tenir devant une femme qui débute une grossesse avec une TSH à 3,8 mUI alors que la limite maximum du laboratoire est de 4,5.

Ceci présuppose qu’un dosage de TSH a été fait en début de grossesse. En réalité, au moindre doute le bilan thyroïdien doit être fait avant la grossesse, qui doit débuter avec une TSH inférieure à 2,5 mUI/I. Malheureusement même dans les hypothyroïdies connues ceci n’est souvent pas fait. Le dosage préconceptionnel est recommandé en cas…

Lire l'article

Quel discours avez-vous sur le sport pendant la grossesse ?

L’état de grossesse chez la femme n’est pas une pathologie, la poursuite d’une activité physique est donc possible. Les conditions de pratique sont à adapter aux modifications corporelles et systémiques de la femme. Selon de nombreuses études, l’activité physique aurait un effet bénéfique sur le bien être maternel et pourrait contribuer à diminuer certaines pathologies…

Lire l'article

Prise en charge de l’incontinence urinaire d’effort chez la patiente ménopausée

l‘incontinence urinaire est considérée chez les femmes comme un problème majeur de santé publique.  3 millions de femmes environ seraient concernées par l’incontinence urinaire et une grande partie d’entre elles n’ose pas consulter ou même en parler.    L’incontinence urinaire d’effort fait partie des formes cliniques les plus fréquentes. Elle se caractérise par une fuite…

Lire l'article

Conduite à tenir chez une femme ayant des leucorrhées abondantes et malodorantes

Les leucorrhées correspondent aux écoulements vaginaux normaux (leucorrhées physiologiques vaginales + desquamation vaginale + glaires cervicales + excrétion des glandes annexes de Skène et Bartholin) et anormaux (en rapport avec une infection génitale, basse ou haute). Les agents pathogènes le plus fréquemment rencontrés dans les infections génitales basses (c’est-à-dire limitées à la vulve, au vagin…

Lire l'article