Conduite à tenir chez une femme présentant une infection urinaire après chaque rapport sexuel ?

Les rapports sexuels sont un facteur de risque d’infection urinaire, ils seraient impliqués dans 60% des cystites récidivantes. BILAN ÉTIOLOGIQUE Il faut d’abord confirmer qu’il s’agit bien de cystites simples, avec la réalisation d’au moins un ECBU après l’un des épisodes. On recherche des troubles mictionnels par l’entretien et l’examen clinique.   MESURES PRÉVENTIVES NON…

Lire l'article

Dépistage – Accompagnement – Prise en charge des patientes par une sage-femme libérale

Lors de l’anamnèse initiale ou au cours d’une consultation de suivi, il est possible de retrouver une histoire de dysménorrhée. D’autres circonstances comme un bilan périnéal par exemple peuvent permettre de mettre en évidence une dysurie ou des rectalgies présentes ou majorées pendant les règles. Nous pouvons aussi au cours de nos consultations de suivi…

Lire l'article

Comment gérez-vous le dépistage, comment faites-vous le diagnostique ?

Le dépistage de l’endométriose est avant tout basé sur des critères cliniques : la dysménorrhée, soit d’apparition récente soit très intense et résistante aux anti-inflammatoires classiques. Il ne faut pas oublier de poser les bonnes questions : association à une dyspareunie, une dyschésie, une dysurie ou même une douleur de l’épaule droite lors des règles.…

Lire l'article

Prise en charge d’une cicatrice désunie

En France, selon l’enquête périnatale de 2010, l’épisiotomie est réalisée chez 44,4% des primipares et 14,3% des multipares. De plus, il est retrouvé 42,6% de déchirures génitales sur la totalité des accouchements par voie basse.    En cas de désunion de cicatrice, la prise en charge est variable selon les praticiens. Plusieurs facteurs peuvent être…

Lire l'article

Conduite à tenir devant une femme qui débute une grossesse avec une TSH à 3,8 mUI alors que la limite maximum du laboratoire est de 4,5.

Le dépistage systématique des dysthyroïdies n’est pour le moment pas recommandé en cours de grossesse.   Un dépistage ciblé des dysthyroïdies est en revanche recommandé chez les femmes à risque : – Antécédents familiaux de dysthyroïdie – Age>30 ans – Diabète de type 1 ou autre pathologie auto immune – Infertilité – Antécédents de FCS…

Lire l'article

Conduite à tenir devant une femme qui débute une grossesse avec une TSH à 3,8 mUI alors que la limite maximum du laboratoire est de 4,5.

Ceci présuppose qu’un dosage de TSH a été fait en début de grossesse. En réalité, au moindre doute le bilan thyroïdien doit être fait avant la grossesse, qui doit débuter avec une TSH inférieure à 2,5 mUI/I. Malheureusement même dans les hypothyroïdies connues ceci n’est souvent pas fait. Le dosage préconceptionnel est recommandé en cas…

Lire l'article

Conduite à tenir chez une femme présentant une infection urinaire après chaque rapport sexuel ?

Les rapports sexuels sont un facteur de risque d’infection urinaire, ils seraient impliqués dans 60% des cystites récidivantes. BILAN ÉTIOLOGIQUE Il faut d’abord confirmer qu’il s’agit bien de cystites simples, avec la réalisation d’au moins un ECBU après l’un des épisodes. On recherche des troubles mictionnels par l’entretien et l’examen clinique.   MESURES PRÉVENTIVES NON…

Lire l'article

Dépistage – Accompagnement – Prise en charge des patientes par une sage-femme libérale

Lors de l’anamnèse initiale ou au cours d’une consultation de suivi, il est possible de retrouver une histoire de dysménorrhée. D’autres circonstances comme un bilan périnéal par exemple peuvent permettre de mettre en évidence une dysurie ou des rectalgies présentes ou majorées pendant les règles. Nous pouvons aussi au cours de nos consultations de suivi…

Lire l'article

Comment gérez-vous le dépistage, comment faites-vous le diagnostique ?

Le dépistage de l’endométriose est avant tout basé sur des critères cliniques : la dysménorrhée, soit d’apparition récente soit très intense et résistante aux anti-inflammatoires classiques. Il ne faut pas oublier de poser les bonnes questions : association à une dyspareunie, une dyschésie, une dysurie ou même une douleur de l’épaule droite lors des règles.…

Lire l'article

Prise en charge d’une cicatrice désunie

En France, selon l’enquête périnatale de 2010, l’épisiotomie est réalisée chez 44,4% des primipares et 14,3% des multipares. De plus, il est retrouvé 42,6% de déchirures génitales sur la totalité des accouchements par voie basse.    En cas de désunion de cicatrice, la prise en charge est variable selon les praticiens. Plusieurs facteurs peuvent être…

Lire l'article

Conduite à tenir devant une femme qui débute une grossesse avec une TSH à 3,8 mUI alors que la limite maximum du laboratoire est de 4,5.

Le dépistage systématique des dysthyroïdies n’est pour le moment pas recommandé en cours de grossesse.   Un dépistage ciblé des dysthyroïdies est en revanche recommandé chez les femmes à risque : – Antécédents familiaux de dysthyroïdie – Age>30 ans – Diabète de type 1 ou autre pathologie auto immune – Infertilité – Antécédents de FCS…

Lire l'article

Conduite à tenir devant une femme qui débute une grossesse avec une TSH à 3,8 mUI alors que la limite maximum du laboratoire est de 4,5.

Ceci présuppose qu’un dosage de TSH a été fait en début de grossesse. En réalité, au moindre doute le bilan thyroïdien doit être fait avant la grossesse, qui doit débuter avec une TSH inférieure à 2,5 mUI/I. Malheureusement même dans les hypothyroïdies connues ceci n’est souvent pas fait. Le dosage préconceptionnel est recommandé en cas…

Lire l'article