EDITO 192 – David Elia

«Si vous ne voulez pas des vaccins, essayez les maladies !»

Docteur David Elia

STOP, STOP, STOP, les adeptes de naturopathie, les fanatiques du «respect de la Nature», les fervents convaincus de la théorie des complots : vos actions anti vaccinales tournent à la tentative d’homicide involontaire!
Vous êtes les dignes descendants des mouvements anti vaccinaux qui faisaient courir la rumeur que la vaccination contre la variole était susceptible de métamorphoser… en vache (sic)! Malheureusement une partie non négligeable des médecins français commence à douter et avec eux… la population.
Vous profitez à outrance d’internet pour répandre vos propos vaseux et non scientifiques. Et alors que l’on me dit que vous ne représenteriez que 3% de la population, votre audience croît de jour en jour. Pèle mêle, vous accusez les vaccins d’inefficacité, de provoquer des maladies auto immunes, de n’avoir en fait pour raison d’être que d’enrichir les lobbies pharmaceutiques et les experts définitivement enchaînés par ces derniers.

N’oublions pas les accusations contre l’adjuvant aluminium (sans adjuvant pas d’immunité) : cette idée, (comme souvent exclusivement française) que l’aluminium provoque un syndrome nommé  «myofaciite à macrophages». Ce « syndrome» ne recouvre en fait aucune entité clinique mais seulement un «tatouage histologique» au point d’injection. Certes l’ANSM a conclu depuis longtemps à l’absence d’«association entre la lésion et l’existence d’un syndrome clinique spécifique» mais elle reste totalement inaudible face aux militants antivaccinaux.

Les Autorités de Santé, ici ou ailleurs, n’échappent pas à vos condamnations: l’OMS, le CDC, l’EMA, l’ANSM, la FDA… sont aussi des organisations que vous accusez de mensonges et d’être à la solde de BIG PHARMA. «Quand on vous le dit ma p’tite dame qu’ils sont tous pourris!» Oui votre nuisance atteint un paroxysme inégalé jusqu’ici.
Pire, nos autorités de santé peinent à vous faire taire: où sont les grandes campagnes de sensibilisation, les fortes réponses scientifiques à vos divagations, les vaccins remboursés à 100%, la constitution de stocks s’opposant aux ruptures d’approvisionnement devenues traditionnelles….
N’oublions pas le rôle de nos chers média, de plus en plus réduits au rôle subalterne de caisse de résonance des réseaux sociaux, toujours avides de désinformation lorsqu’elle provoque la peur et l’émotion: ils permettent aux faux lanceurs d’alertes de terroriser la population avec une complaisance coupable.

Il faut dire aussi que la politique vaccinale va de fiascos en fiascos dans notre pays depuis une bonne vingtaine d’années: cela date du calamiteux ratage de la vaccination contre l’hépatite B, en passant par le rocambolesque échec H1N1 et jusqu’au naufrage actuel de la vaccination
contre les HPV.

«Si vous ne voulez pas des vaccins, essayez les maladies !», c’est le slogan provocateur l’Académie de Médecine, dans sa séance du 2 février 2016 en présence de la Ministre.