Quizz Image 194

Une image échographique en trop

Quizz

Madame B a 36 ans.
Elle a accouché par voie basse il y a 3 ans d’un petit garçon qui se porte bien. Elle a des cycles réguliers, pas d’antécédent pelvien, et souhaite une nouvelle grossesse.
Elle est en deuxième phase de cycle et consulte en urgence son gynécologue à la suite de la survenue d’une douleur annexielle droite, lancinante depuis 2 jours.
L’examen confirme le caractère douloureux de l’annexe, l’absence d’anomalie des voies génitales basses, de dysurie, de trouble digestif et de défense pariétale.
Devant ce tableau clinique ambigu, un dosage d’hCG plasmatique est demandé : il est à 1.200 mUi/mL.
Une échographie est réalisée quelques heures plus tard.
Les images obtenues sont les suivantes.

L’image 1 montre un utérus de volume normal et un endomètre régulier sans image gestationnelle intra-cavitaire. Or à ce niveau d’hCG, une grossesse intra-utérine est visible dans la très grande majorité des cas.

L’image 1 montre un utérus de volume normal et un endomètre régulier sans image gestationnelle intra-cavitaire.
Or à ce niveau d’hCG, une grossesse intra-utérine est visible dans la très grande majorité des cas.

L’image 2 montre l’annexe droite. Il existe d’une part 2 petites images ovariennes vraisemblablement folliculaires et d’autre part, en dehors, une image d’environ 10 mm, formée d’un centre transonore et d’une couronne échogène vascularisée dont on ne peut pas préciser la nature.

L’image 2 montre l’annexe droite.
Il existe d’une part 2 petites images ovariennes vraisemblablement folliculaires et d’autre part, en dehors, une image d’environ 10 mm, formée d’un centre transonore et d’une couronne échogène vascularisée dont on ne peut pas préciser la nature.

L’image 3, obtenue après modification de l’angle de vue, met en évidence au contact des follicules visualisés une autre image ovalaire, d’environ 15 mm de diamètre moyen, cerclée d’une intense couronne vasculaire.

L’image 3, obtenue après modification de l’angle de vue, met en évidence au contact des follicules visualisés une autre image ovalaire, d’environ 15 mm de diamètre moyen, cerclée d’une intense couronne vasculaire.

Cet aspect est très en faveur d’un corps jaune. Au total, cette échographie ne retrouve pas de grossesse intra-utérine et met en évidence 2 images annexielles droites vascularisées. C’est une de trop !

Dans un tel tableau clinique, la présence de 2 images annexielles de ce type signe le diagnostic de GEU associée à un corps jaune. La patiente est adressée au chirurgien.

Une cœlioscopie est réalisée.
Elle confirme la GEU droite non rompue.

Les images opératoires sont les suivantes.

L’image 4 permet de visualiser la trompe droite déformée par un nodule de la taille d’un grain de raisin, confirmant la localisation intra-tubaire de la grossesse.

L’image 4 permet de visualiser la trompe droite déformée par un nodule de la taille d’un grain de raisin, confirmant la localisation intra-tubaire de la grossesse.

L’image 5 est réalisée après incision de la paroi tubaire avant extraction de la GEU.

L’image 5 est réalisée après incision de la paroi tubaire avant extraction de la GEU.

Enfin l’image 6 montre la trompe après extraction de la GEU.

Enfin l’image 6 montre la trompe après extraction de la GEU.

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts pour cet article

Réponse au Quizz

Rappel du cas clinique

Jeune fille de 14 ans non encore réglée mais avec des signes de développement pubertaire d’aspect habituel. Sa mère s’inquiète.
Son gynécologue, ne pouvant examiner la jeune fille qui est vierge, nous l’adresse pour échographie de bilan et tenter de répondre à la question : les organes génitaux internes sont-ils présents et normaux ?

Réponse

C’est une échographie endorectale.
Cette voie d’abord offre des résultats qui sont strictement équivalents à ceux de l’échographie endovaginale.
C’est un examen parfaitement accepté s’il est bien expliqué et qui est parfaitement indolore. C’est un équivalent du toucher rectal. Le grand avantage de cette technique réside dans le fait qu’elle peut être envisagée en toutes circonstances : virginité, grand âge, malformation vaginale.
Elle devrait toujours être proposée quand les circonstances ne permettent pas l’abord vaginal.

Capture d’écran 2017-06-15 à 16.38.08